Waylander II, Dans le royaume des loups, de David Gemmell

J’ai lu il y a très longtemps le premier volume de la trilogie Waylander. Roman que j’avais apprécié par sa noirceur et son rythme soutenu. Mais mon peu d’intérêt pour la fantasy, à l’époque, m’a éloigné de la suite. Après ma lecture de l’Apprenti Assassin, j’avais envie de lire une fantasy plus sombre, plus rythmée. Le tome 2 de Waylander est alors tout naturellement sorti de la PàL.

1011-waylander2« Il venait d’un enfer de souffrance et entra dans un monde de mort. Dans les monts de Skeln, Dakeyras l’homme des bois et sa ravissante fille Miriel vivent dans la solitude et l’harmonie. Ils ne savent pas qu’un groupe de guerriers sanguinaires rôde dans les montagnes. Des hommes qui n’ont jamais connu la défaite, pour qui la vengeance et la torture sont comme la viande et la boisson. Pour dix mille pièces d’or, ils sont prêts à tuer l’homme des bois. Ces combattants endurcis n’ont pas peur de cette mission… Ils devraient. Car Miriel est une fille de feu et d’acier, maîtrisant l’arc et l’épée grâce à l’enseignement du plus mortel assassin qui ait jamais vécu : son père, mieux connu sous le nom de… Waylander! »

10 ans séparent le second tome du premier. Waylander a perdu sa femme et vit désormais avec l’une de ses deux filles adoptives, Miriel, la seconde étant parti se marier et vivre aux cotés de son époux. Miriel, a l’image de son père et de son enseignement, est une combattante, entrainée pour tuer. Tous deux vivent loin de la ville, en pleine forêt lorsqu’ils apprennent que la tête de Waylander a été mise à prix par un mystérieux commanditaire et dont la guilde des assassins est en charge du résultat final. Un tome 3 existant, on se doute bien que notre héros aura le dessus. Mais ce qui compte n’est pas l’arrivée mais le chemin, non ? Et il y en aura pour tous les goûts : combat à l’épée, pièges, bastion assiégé, magie, chamanisme et conclusion épique seront au rendez-vous.

Qu’en est-il de Waylander dans tout ça ? Peut-être moins mystérieux que dans le tome précédent, il conserve néanmoins toute son obscurité. Avec l’âge il apparait plus sage et réfléchi, vrai mentor de sa fille. Dans ce roman il devra faire équipe. Le loup solitaire à la double arbalète se déplacera en meute cette fois-ci (et on a le plaisir de retrouver certains noms connus), avec les meilleures lames et un compagnon inattendu. Ce qui rend l’anti-héros qu’il est de plus en plus attachant.

Dès les première pages je me suis souvenu ce que j’avais aimé dans le premier tome : l’écriture claire et efficace de Gemmell. Et puis ce sentiment que, malgré le temps, j’étais en terrain connu. Pas de surprise certes (quoi que !), mais rassuré à la fois par un univers où la nature est omniprésente et par la présence de ce personnage énigmatique qu’est Waylander. L’auteur a été beaucoup critiqué justement au sujet de son style plutôt linéaire et pas vraiment innovant, certains diront simpliste. Mais de mon côté, c’est exactement ce dont j’avais besoin : une lecture fluide et un roman qui se dévore en un rien de temps. Le tome 3 ne devrait pas attendre aussi longtemps.

Voir aussi les avis d’Actu-du-noir, de Cannibal lecteur et de Charmant petit monstre.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *