Une question de survie, de Timothy Zahn

Nouveau roman de la longue liste Star Wars qu’il me reste à lire, Une question de survie était attendu avec une certaine impatience je dois l’avouer. Tout d’abord parce qu’il va inaugurer une nouvelle période de l’Univers étendu, j’ai nommé le Nouvel ordre Jedi, mais aussi parce qu’il revient sur le Vol vers l’infini. Une expédition destinée à « fouiller » l’espace au delà de la bordure et découvrir de nouvelles planètes habitées.

9782258066267« Parfois, on pourrait croire que la mission d’un Jedi ne connaît pas de fin. C’est en tout cas le sentiment que partagent Luke Skywalker et Mara Jade, sa jeune épouse. Après trois ans de mariage, le Maître Jedi et sa femme en sont encore à apprendre ce qu’est un couple, et s’efforcent de passer un peu de temps ensemble malgré les exigences permanentes de leur charge. Cette situation est toutefois appelée à changer lorsque Luke et Mara Jade se voient confier une mission inattendue, où ils devront faire appel à leurs dons exceptionnels pour venir à bout d’un ennemi aussi sournois que redoutable. »

Voici un roman qui se situe quasiment 3 ans après la duologie de la Main de Thrawn. Un roman qui, pour une fois de la part de Timothy Zahn, se concentre sur une seule et même intrigue et ne s’égare pas sur de multiples planètes avec de nombreux personnages. Un roman qui aborde la légende du Vol vers l’infini (sorte de voyage sans retour mêlant Jedi, politiciens, non humains et bien d’autres à bord d’un vaisseau surdimensionné composé de 6 gigantesque s croiseurs spatiaux et d’un réservoir central). Jusque là tout va pour le mieux.

Malheureusement Zahn n’est pas à la hauteur des attentes. Malgré les quelques tentatives de surprendre son lecteur, le récit est long et laborieux. Les scènes d’action et les rebondissements les plus inattendus sont occultés par des descriptions bien trop longues.
Il faut attendre la moitié du roman pour enfin avoir quelque chose d’intéressant : la découverte du vol et la pénétration a l’intérieur d’un des croiseurs par une équipe composée notamment de Luke, Mara (que j’ai trouvé assez exaspérants). Mais à nouveau le soufflet retombe.

On voit bien par contre que Zahn s’accapare la couverture et use (abuse ?) de ses personnages et de l’univers qu’il a lui même créé. Le vol vers l’infini reste LA grande idée du récit. Heureusement un roman lui sera dédié quelques années plus tard. Et je conseille vivement de le lire ! Ça me donne d’ailleurs envie de le relire 😉

Bref, tout ça pour dire qu’il n’y a que peu d’intérêt à lire ce roman et j’en suis le premier désolé. J’attendais vraiment autre chose… dommage.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *