Sunflower, Saison 2 – épisodes 8 à 10, de Minna House

Ne me demandez pas pourquoi mais j’ai eu envie de lire la suite des aventures d’Asagi malgré mes quelques réticences. Alors, comme il y a 6 mois, j’ai lu d’affilé les 3 derniers épisodes de la seconde saison pour rester imprégné.

Rappel : « Au cours des siècles, les hommes ont épuisés les ressources de leur planète. Après de longues guerres fratricides pour tenter de s’approprier les dernières ressources, certains ont décidé de tenter leur chance au-delà des frontières du système planétaire, quelques part derrière la grande barrière d’astéroïdes. Pour s’adapter à leurs nouvelles conditions de vie, ils ont choisi d’abandonner une partie de leur humanité. Ils ont délaissé une grande part de leur corps organique pour un corps robotisé, mieux à même de résister aux conditions difficiles de l’espace. Après plusieurs générations, il ne leur reste plus que quelques traces d’humanité et une religion qui s’est bâtie sur les mythes et légendes nés des bribes de souvenirs de leur passé.
Le petit nombre d’humains restant sur la planète d’origine a du lui aussi s’adapter pour survivre. Pour cela, il a misé sur la génétique et les nanotechnologies. Mais la pollution ambiante et les modifications génétiques ont considérablement réduit leur capacité de reproduction sexuée. Il ne reste plus à présent que quelques rares cas de naissance naturelles, pour que l’espèce ne disparaisse pas totalement, ils ont entrepris un programme de reproduction par clonage fortement réglementé. En outre, ils ont développé de nombreux robots pour dépolluer la planète et lui redonner un écosystème favorable à la vie.
La société s’est progressivement reconstruite sur trois classes : les natifs, les clones et les robots. Ces derniers, en plus grand nombre, sont gardés sous contrôle grâce à un système intégré assurant leur fidélité. Cinq siècles après les années sombres, la prospérité à permis de coloniser les principales planètes autour de l’astre géant Orion prime et de les regrouper dans une fédération… »

Que dire de plus que ce que j’ai déjà écrit depuis ma lecture des premiers épisodes ? Finalement pas grand chose… Et je ne sais finalement pas trop quoi penser du travail de Minna House. Comme je l’expliquais précédemment il est indéniable que l’auteure est une conteuse de talent mais qui a du mal dés que ses personnages communiquent. Du coup je suis sur un entre deux. Passionné par son univers mais refroidi par certains aspects de son écriture. C’est bizarre.

DownfallOpération Downfall : un début des plus intéressant où l’auteure prend le temps de nous expliquer le contexte géopolitique de l’univers qu’elle a créé, en se concentrant sur la fédération des planètes afin de nous présenter sa présidente : Claire Bright. Jeune, dynamique, réformiste proche de son époque. Le récit, global, prend alors une toute autre dimension avec cet épisode. On se rend enfin compte de l’ampleur de l’intrigue et de la trame, plus complexe encore que ce que j’avais pu imaginer.

MaabadLes cavernes de Maabad : Je suis bien content de retrouver le vaisseau dragon (quelle belle idée !), Eva l’intelligence artificielle et Asagi. Le mystère autour de cette dernière ne fait que s’épaissir suite à sa « possession » par Eöl. On retrouve également Terrance, au sol, recueilli par des villageois. Ce passage me fait dire que j’ai toujours un problème avec les autochtones toujours trop proches de nos références du Maghreb selon moi. Ce qui, à nouveau, m’a fait décrocher alors que la première partie était engageante.
On sent vraiment que l’auteure a fait des progrès. Malgré tout, ses faiblesses sont toujours plus ou moins présentes. Les dialogues sont toujours un peu simplistes. Mais on assiste à de jolies scènes d’action entre cyborgs et « Rebels ». Les personnages principaux se rassemblent, la rébellion de met en place dans les cavernes et Minna House semblent faire monter en puissance son intrigue.

IsilLa bataille d’Isil : cette fois nous y sommes ! Pas de temps morts ! Un épisode en suite directe des Cavernes de Maabad mais qui prend place dans l’espace. Un épisode bourré d’action avec de beaux combats spatiaux, des poursuites dans les cavernes et de lourdes attaques cyborgs… C’est mené tambour battant et bien mieux écrit.
Et puis il y a cette très belle idée de la cité souterraine et du mystère qu’elle émet. L’auteure en profite d’ailleurs pour relancer une fois de plus les dés autour du secret d’Asagi. C’est bien vu ! On a donc là un épisode final qui termine en grande pompe cette seconde saison, avec un joli cliffhanger qui ne me laisse pas indifférent. Maintenant, la question subsidiaire : Lirais-je la suite ?

Première lecture pour le Summer Star wars - Episode VII
cinquième lecture pour le Summer Star wars – Episode VII

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *