Préparer l’enfer, de Thierry Di Rollo

C’est suite à ma lecture de Drift que mon sentiment à propos de Thierry Di Rollo a changé du tout au tout. Une fois ce roman fermé, j’avais envie d’aller plus loin, de lire d’autres ouvrages de cet auteur qui venait de me bleufer. Résultat, je me suis jeté sur le net pour décortiquer sa biblio. Et je suis tombé sur son polar Préparer l’enfer…

Couverture Préparer l'enfer de Di Rollo

Second tour des élections présidentielles. L’extrême droite, sous le nom du « Franc », est à quelques minutes d’une accession possible au poste brigué depuis des décennies.
Mornau est un tueur à gages accroc au meurtre, en phase de rédemption. Pour son dernier acte, il fera en sorte que les caméras du logiciel de surveillance « HyperOpsis » le détectent. C’est Louran, flic de son état, qui se rendra sur les lieux pour l’arrêter. Lors de sa garde à vue, Mornau éclairera Louran sur la stratégie du Franc, parti prônant le tout sécuritaire mais laissant croire aux citoyens qu’il leur est toujours possible de contester. Une sorte de démocratie contrôlée. Il lui expliquera également quel a été son rôle dans l’avènement du Franc au rang de premier parti de France.

Un roman court malgré le grand format (160 pages) qui alterne le huis clos et les flashbacks, sorte de pèle-mêle d’événements qui ont fait de Mornau ce qu’il est devenu. Ici Di Rollo se lance dans la politique-fiction avec un polar des plus surprenants. De nombreux sous-entendus donnent un petit côté hyperréaliste à l’ensemble. Le dernier Président étant surnommé le « Petit » par exemple. Forcément ça fait peur et réfléchir.

La lecture de Préparer l’enfer m’a souvent fait penser à Garde à Vue, film de Claude Miller avec Ventura et Serrault à cause du huis clos. Un texte sombre et âpre, vraiment bon malgré une construction peut-être légèrement déjà vue. Je ne peux que le conseiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *