L’Ogre stellaire, de Minna House

Nouveau rendez-vous avec Minna House, auteure, qui l’été dernier, m’avait fort intrigué par son style, son univers mais surtout la manière d’édité son projet. Après 10 « épisodes » constituant la première saison, voici le première épisode de la saison 2, la nouvelle L’Ogre stellaire.sunflower-logre-stellaire-small

Chandrasekhar est astrophysicien, passionné au point de mettre son couple en péril. Une nuit, alors qu’il est « accroché » à son télescope, il découvre une anomalie : une étoile a disparu dans la Constellation du triangle. Mais le lendemain cette étoile est de nouveau parmi les autres. Scientifiquement impossible ! De là les événements vont se succéder et l’anomalie se révéler être une singularité. Un trou noir comme jamais découvert auparavant.

Avec ce premier épisode, Minna House semble prendre plus son temps pour décrire son univers,  et c’est une très bonne chose. Que ce soit la galaxie, les planètes, la faune ou la flore, tout est minutieusement détaillé (pas forcément dépaysant d’ailleurs) et permet une belle immersion. L’auteure semble s’être très documentée sur les singularités et donne parfois un petit côté hard science plutôt opportun. En quelques pages elle réussit également à mettre en place une certaine tension et à créer une impatience chez le lecteur. Il n’y pas de doute, l’écriture est bien plus maitrisée que dans les tous premiers épisodes de la saison 1, même si on a un peu de mal pour le moment à lier les deux saisons. Mais les prochains épisodes redonneront surement de la cohésion à l’ensemble.
Bref, on a ici un texte très intéressant et de qualité. Et on se dit, en finissant les quelques pages de cette nouvelle, que l’on a hâte de découvrir les prochains épisodes

Et puis, sans que je ne comprenne quoi que ce soit, les dernières lignes, avec lesquelles j’ai beaucoup de mal, remettent en question tout le talent et l’imagination de l’auteure.

La référence à l’autre « galaxie très très lointaine » est bien trop franche, alors que toute la nouvelle tient la route et crée un univers particulier et tangible.  On aurait aisément pu s’en passer sans détériorer le fond de cette nouvelle. Je ne comprends pas l’objectif. C’est vraiment dommage. Et pourtant je suis un grand fan de cette saga SF dont je tairai le nom si vous ne voyez pas la référence (et si vous n’avez toujours pas compris de quoi je parle 😉 )

ssw-3Une lecture qui entre dans le cadre du challenge
Summer Star wars Episode III

 

3 réflexions sur « L’Ogre stellaire, de Minna House »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *