Le convoyeur du IIIe Reich, de C.J. Box

C’est complètement par hasard que je suis tombé sur cette nouvelle de C.J. Box. Auteur que je ne connaissais pas d’ailleurs. Elle était en bonne place, en tête de gondole à coté d’autres romans et nouvelles édités par les Ombres noires, apparemment toute jeune maison d’édition.

couverture convoyeur du 3e Reich

Le convoyeur du IIIe Reich est une histoire qui va vite. Un soir, un ancien avocat proche de la retraite est enlevé par deux hommes cagoulés. Les deux hommes vont l’emmener au fin fond du wyoming, en plein hiver, dans un vieux ranch où les souvenirs pourront s’exprimer. Dans quel but ? De permettre à l’un des deux de retrouver l’honneur de sa famille et une partie de l’argent dont il dit avoir été spolié.

« Ils étaient plus forts parce qu’ils avaient des armes, mais leur intelligence était celle des coyotes et des prédateurs qui savent d’instinct comment survivre sans jamais pouvoir dépasser ce stade. »

Très court, assez intense car quasiment en temps réel, le petit texte de C.J. Box se dévore en quelques minutes. Tout le talent de l’auteur réside dans le rythme. Il nous emmène dès les premières pages dans l’action, aux cotés de ses 3 personnages, au volant d’un pick up sur les routes enneigées et ventées d’un Wyoming rude et violent.

La petite perle de texte est la fin elle même et sa « mise en image ». Mais je vous laisse le plaisir de la découvrir. Et comme si ça n’était pas assez, l’éditeur nous propose un petit interview de C.J. Box dans lequel il explique (trop) rapidement le déclic qui est à l’origine de cette histoire.

Bref, je n’en dis pas plus, vous l’aurez compris, il s’agit là d’un texte sympathique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *