Le chevalier errant & L’Épée lige, de George R.R. Martin

Oui je l’avoue j’ai un peu peur de me lancer dans le Trône de fer et ses multiples tomes (sans compter ceux à venir). Néanmoins je reste fan au plus au point de la série et de cet univers. Alors je me suis dit que la lecture de ces deux nouvelles serait un bon compromis…

Couverture chevalier Errant
Illustration Olivier Frot

… et je n’ai pas été déçu !

Dans ce recueil, on suit les pérégrinations de Dunk qui vient de perdre son vieux maître, son mentor. Désormais ils souhaite qu’on le nomme Duncan le Grand, et se rend à un tournoi pour prouver sa valeur. Il fait alors la rencontre de L’Oeuf un jeune garçon assez étrange mais débrouillard et qui se révèle être d’une grande aide pour notre chevalier (je n’en dis pas plus).

La seconde se déroule un an plus tard, Dunk, suivi de l’Oeuf est désormais au service de Ser Eustace, un seigneur à la peine niveau finance. C’est à la suite d’une étrange sécheresse que Dunk découvre la traitrise de la « Veuve rouge », propriétaire des terres voisines. Moins dans l’action, cette nouvelle se concentre surtout sur les relations entre seigneurs et le poids du passé.

J’ai lu beaucoup de commentaires sur le personnage de Dunk et notamment le fait que son profil soit proche de celui de Jon snow : le bâtard, le « différent » submergé par un sens de l’honneur démesuré et un esprit chevaleresque indétrônable (sans jeu de mot). Et effectivement je rejoins un peu cette analyse. La naïveté de Dunk est peut-être l’élément qui différenciera les deux personnages.

En deux nouvelles George R.R. Martin nous permet de faire la connaissance de la quasi totalité des maisons nobles de Westeros. D’un côté il nous plonge dans l’univers des tournois, de l’autre dans les grands espaces et les plaines.

Au final, Chevalier errant & L’épée lige forment une lecture agréable et vraiment plaisante. Résultat je vais très certainement m’attaquer à ce long cycle qui me faisait tant peur en début de billet 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *