L’Affaire du Rochile, de Laurent Genefort

Quoi de mieux qu’une nouvelle pour faire connaissance avec un monument de la SF francophone ? C’est le cas pour moi ici avec ce court texte (ou cette longue nouvelle) issu de l’univers d’Omale, créé par Laurent Genefort. Ce cycle me fait de l’œil depuis un moment, mais j’avais quelques réticences à céder face aux deux gros volumes que représente l’intégrale. Finalement avec L’Affaire du rochile, je teste la température avec un orteil avant de plonger 😉

Couv affaire du Rochile
Illustration Olivier Vatine

« Sur le monde d’Omale, la guerre fait rage entre Humains, Hodgqins et Chiles. Tout semble opposer les trois espèces intelligentes. Pourtant, aux frontières, se trouvent des îlots de cohabitation. Mais pour combien de temps ? Militaire à la retraite, Ramin revient dans son village natal pour élucider une série de meurtres atroces frappant ses congénères. Les Chiles sont montrés du doigt. Ramin sait que du succès de son enquête dépend l’avenir de cette coexistence si fragile. Mais pour débusquer l’assassin, il lui faudra réaliser ce qu’il croyait impossible : renouer avec un passé douloureux et s’allier avec l’ennemi de toujours… »

Avec ce texte, Laurent Genefort mélange les genres : un peu de Western, de space opéra et de bête du Gévaudan pour ne citer qu’eux. Et avec ces ingrédients il tisse véritablement un univers conséquent et riche. L’Affaire du Rochile est un texte passionnant et le personnage de Ramin y est pour beaucoup. Il y a comme un épais mystère autour de ce vétéran, autour de son passé, qui va mener l’enquête avec ses méthodes et son expérience.

Je ne sais pas si c’est parce que j’ai lu Drifter juste avant, mais les paysages que j’imaginais au fil des pages étaient très proches de la planète Ouro. Je suis peut-être passé à côté de quelque chose à cause de cette « orientation visuelle » mais ça n’a rien gâché au plaisir de lecture.

Je me rends compte que j’apprécie vraiment l’écriture de Laurent Genefort, que je trouve à la fois très « enveloppante » et très fluide. Chacun de ses textes m’a transporté, qu’ils soient courts ou non d’ailleurs, m’a dépaysé dès les premières pages. Moi qui hésitait, je n’ai plus qu’à me plonger dans l’intégrale d’Omale. 😉

ssw-3

Une réflexion sur “ L’Affaire du Rochile, de Laurent Genefort ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *