La main tendue, de Poul Anderson

C’est un concours de circonstances qui m’a fait lire cette nouvelle éditée au Passager Clandestin. Tout d’abord la sortie d’un numéro spécial de Bifrost sur Poul Anderson (forcément, ça titille), et le fait de la trouver au rayon coup de cœur chez un libraire de Saint-Malo, lieu de vacances estivales de cette année.

Couverture de la Main tendue d'Anderson

Logo Summer Star Wars

Un émissaire de Cundaloa et un second de Skontar, deux planètes anciennement en guerre, se présentent devant le conseil de la confédération de Sol pour demander une aide financière à la reconstruction. Le premier, très obsequieux, obtiendra ce qu’il souhaite. Le second, faisant preuve d’irrespect envers le conseil, repartira bredouille et se verra déshonorer à son retour sur Skontar. 50 plus tard il retourne sur Cundaloa avec un représentant du conseil pour lui montrer à quel point il avait eu raison de ne pas jouer le jeu.

Une analyse sévère, en plein plan Marshall, des conséquences de l’impérialisme économique sur la diversité culturelle. Il est simple de faire un grand nombre de rapprochements et notamment la place que prend la culture américaine dans nos vies, encore aujourd’hui, suite à la reconstruction de l’après seconde Guerre.
Ce qui me désole c’est surtout le constat que rien a changé. Il y a et il y aura toujours « une puissance économique » qui imposera ses conditions en contrepartie d’une aide financière. Malheureusement, c’est ainsi que le monde marche…

Pour l’anecdote, c’est aussi un récit qui m’a beaucoup rappelé les scènes du sénat dans Star Wars : conflits économiques, blocus commerciaux, guerre,…

Parlons peu, parlons couv’ !

Je pense que l’éditeur aurait pu faire mieux dans le cas présent. Une photo de siège d’une assemblée ne suffit, à mon sens, pas assez à montrer le caractère « intergalactique » de la nouvelle et donc la représentation de la multitude de peuples que cela implique. Ce qu’ils avaient pourtant réussi avec La vague montante. Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *