La forêt des ombres, de Franck Thilliez

En attendant de revoir Lucie Hennebelle et Franck Sharko (ses deux personnages phares) dans Angor et Pandemia, j’ai remonté le temps et me suis lancé dans le premier roman « one shot » de Franck Thilliez, La forêt des ombres, paru en 2006, soit 2 ans après son premier roman Train d’enfer pour ange rouge.

couverture forêt des ombres

David Miller, Thanatopracteur, travaille plus qu’il ne faudrait entre réel besoin et contrainte professionnelle. Auteur à ses heures perdues, il a également publié un premier roman. Un polar. Il ne sait pas vraiment quel accueil a eu son livre mais il est certain d’avoir au moins une fan. Une femme qui lui écrit chaque jour, qui le harcèle. Alors lorsque Arthur Doffre, milliardaire inconnu, lui offre la possibilité d’assurer son avenir et celui de sa petite famille en écrivant un roman, l’occasion est trop belle.

La forêt des ombres est un huis clos hivernal, se déroulant en pleine forêt noire, dans un chalet coupé de tout. Un huis clos comme une poupée russe : la salle qui sert de bureau à David, la chambre, puis le chalet, puis, plus largement, la forêt. Un huis clos tendu avec peu de personnages, tous plus fragiles les uns que les autres. Un huis clos dont les menaces sont aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il n’y a aucune échappatoire.

Comme d’habitude, directement plongé dans une ambiance très particulière dés les toutes premières pages, Thilliez nous emmène là où il veut et se joue de nous. Mais impossible de s’écarter de ce chemin, pris au piège comme un lapin dans les phares d’une voiture. Comme d’habitude, Thilliez s’est à nouveau très documenté, notamment sur le métier de thanato. Tout est là pour obtenir à nouveau un très bon roman à suspens. Mais le sentiment de déjà vu (le huis clos dans un chalet coupé de tout, le fan qui invite son auteur fétiche,…) vient noircir un peu le tableau. Dommage.

À suivre avec les prochains romans « One shot » encore dans mes étagères. Quand je vous dis que j’aime lire l’ensemble de la production d’un auteur 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *