Drifter – T2 – Veillée, de Ivan Brandon et Nic Klein

Second tome d’une série SF éditée chez Glénat Comics, Veillée est la suite directe de Crash, que j’avais bien apprécié l’été dernier. Ivan Brandon (scenario) et Nic Klein (dessin) restent aux manettes pour notre plus grand plaisir.

Couverture-drifer-2« Abram Pollux navigue vers l’inconnu. Il a décidé de revenir sur le lieu du crash de son vaisseau, situé à des centaines de kilomètres de la ville, dans les profondeurs inexplorées de Ouro… Qui sait ce qu’il y trouvera d’autre ? Mais Abram est bien déterminé à recoller les morceaux du passé et à trouver un moyen de rentrer chez lui. Arrivé sur la face cachée de la planète, il ignore que, contrairement aux apparences, il n’est pas seul…Ivan Brandon et Nic Klein signent le second arc de ce space opera introspectif aux accents de western initiatique. Une quête d’humanité dans des paysages à la beauté crépusculaire… »

Retour sur la planète Ouro. Abram Pollux, plus paumé que jamais au milieu des naufragés et autochtones, cherche des réponses et profite d’une expédition à la recherche de pièces détachées pour rejoindre son vaisseau. Peut-être trouvera-t-il ce qu’il cherche sur le lieu du crash.
Cette fois-ci le Space Opéra laisse place au Planète Opéra. Ouro est toujours aussi présente et pesante. Et comme pour le premier tome, le petit mélange Western survivaliste fonctionne de nouveau à merveille. Et je dois dire que le dessin de Klein y est pour beaucoup. À la fois léché et dynamique, souvent à la limite de la lisibilité dans les passages où l’obscurité est maitresse.

Côté scenario, Ivan Brandon continue sur sa lancée et distille au compte goutte son récit quitte à laisser le lecteur avec ses questions. Heureusement les ouvertures de chapitres lui permettent de reprendre le fil et de confirmer, le cas échéant ce qu’il avait déjà pu comprendre.

Veillée est un tome très sombre, parfois assez glauque, qui ne répond à aucune des questions posées dans le premier et qui au contraire grossi le trait du mystère. Mystère accentué lors de la dernière scène dont on ne sait s’il s’agit d’un flashback ou…
Je vous laisse découvrir par vous même ce qu’il en est. 🙂

Oui il est clair que Drifter n’est pas là que pour vos yeux et propose un récit complexe. Une série prometteuse dont j’attends la suite avec impatience. Le tome 3 est d’ailleurs prévu pour ce mois d’octobre.

Drifter, Tome 2 – Veillée contient les épisodes 6 à 9.

Première lecture pour le Summer Star wars - Episode VII
Onzième lecture pour le Summer Star wars – Episode VII

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *