De retour de Cusset

3e salon cette année après le Printemps du livre de Grenoble (fin mars) et la première édition de Grésimaginaire (mi avril), j’étais, pour la troisième fois, au salon Générations Star Wars de Cusset le weekend du 2 et 3 mai dernier. Une édition qui marquera les esprits (en tous cas le mien) pendant longtemps, c’est certain. Une édition sous le signe du comics pour changer.

Affiche-Gen-SW-2015-low-def
Illustration Greg Massoneau

Outre le fait que ce salon devienne, indéniablement au fil des années, l’un des plus emblématiques pour le fandom Star Wars, cette 17e édition était également pour moi l’occasion de rencontrer des gens formidables, passionnés et talentueux.

Tout d’abord avec l’association Gandahar et son président, j’ai nommé Jean-Pierre Fontana. Auteur de SFFF depuis les années 60, publié au Fleuve noir pendant de nombreuses années et édité désormais aux Éditions Armada. Une magnifique rencontre. Et je remercie chaleureusement le bavardage passionnant de Jean-Pierre. J’aurai pu l’écouter longuement. Pour mon plus grand plaisir, il donnait une conférence sur « le cinéma de science-fiction de ses balbutiements au phénomène Star Wars » avec quelques uns de ses collègues de l’association.

IMG_4195Bien évidemment les premiers achats sont tombés à ce moment précis : Le court roman La jaune, le recueil Souvenirs de demain (dédicacé) ainsi que le numéro 5 de la revue Etherval et le 3 de la revue Gandahar realisé en partenariat avec les 24h de la nouvelle. Merci à Luce Basseterre pour la présentation du projet. J’y reviendrai surement dans un petit billet sur ce numéro 3.

Mais Cusset c’est aussi l’occasion de croiser des auteurs de BD et comics. Et je dois que cette année, grâce à ma seconde casquette Galaxie-starwars.com, j’ai été bichonné.

Je commence avec la séance de dédicace de Stéphane Roux (fan de Jean-Pierre Fontana d’ailleurs !), le cœur sur la main, pourtant en jetlag complet depuis son arrivée des US. Des projets par dessus la tête, des planches originales devant moi lors de notre discussion et des étoiles plein les yeux après 15 mn.

Puis, dans l’ordre des rencontres, l’échange avec Thierry Mornet, le Monsieur comics des éditions Delcourt, venu au salon sous le pseudo Terry Stillborn pour la promotion de son projet solo, le Garde républicain. Un projet fou quand on sait comme il est difficile aujourd’hui d’être dans l’auto édition et surtout dans la catégorie comics. Mais finalement Thierry en fait une force, pour lui c’est une vraie liberté d’action et de choix, comme en témoignent les deux hors série déjà parus, vendus l’un au profit de la lutte contre la mucoviscidose et le second au profit des orphelins de la police. Thierry était accompagné d’un des dessinateurs, Christophe Hénin, en charge de la version « 70’s » du personnage du Garde. Je reviendrai sur cette série 100% française dans un autre billet car il y a énormément de choses à dire.

IMG_4198Sur la gauche de Christophe, le duo de jeunes talents Elsa Charretier et Pierrick Colinet, présents à Cusset pour proposer, notamment, leur projet chez Glénat Comics : The Infinite Loop. Elsa au dessin, Pierrick au scenario. Et comme une surprise peut en cacher une autre, ce weekend là était aussi celui du Free Comic Book Day. L’occasion pour Glénat comics d’apporter le premier chapitre du premier tome. Ici aussi, un très beau projet du duo. Un thème d’actualité, de société. Ici malgré les codes liés au comics, à l’aventure et à la science fiction, c’est d’amour et de couple de même sexe qu’il s’agit. Alors, effectivement, ce n’est pas avec un (tout petit) chapitre que l’on peut se laisser immerger par le récit. Malgré tout des forces ressortent de l’exemplaire, que ce soit au niveau du dessin que du récit.

IMG_4196« L’amour a toujours été le premier prétexte pour haïr l’autre, pour exterminer. À chaque époque, l’Homme impose sa définition du couple. Soit tu t’y plies, soit tu crèves. »

À nouveau une bien belle rencontre. Je me suis procuré le Sketch book d’Elsa et tous deux ont dédicacé les différents supports emportés (Ils interviennent également sur le Garde Républicain). Avec en bonus un petit sketch inédit de la part d’Elsa.

J’ai aussi eu le plaisir de rencontrer un dessinateur qui m’était totalement inconnu jusqu’à ce weekend. Un auteur au dessin hors norme, noir et blanc, incisif, et qui à l’écriture mordante. J’ai nommé Guillaume Griffon, auteur de Billy Wild (que je recommande fortement) et d’Apocalypse sur Carson City dont je me suis procuré le premier tome. Que j’ai accompagné d’une repro à tirage ultra limité et signé (6/10) d’un Grand Moff tarkin :p

IMG_4197Enfin, pour le lancement du premier numéro du nouveau comics Star Wars, Panini était présent avec un numéro spécial à l’image des Héritiers de la Force (asso organisatrice de l’événement). Et à nouveau une formidable rencontre avec la team Panini, Aurélien Vivès et Sophie Cony.

Bref, un bilan plus que positif, des souvenirs plein la tête et une envie d’être à l’année prochaine. Merci encore à toutes celles et ceux que j’ai croisé durant ces 2 jours. J’espère vous revoir un de ces jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *