Bifrost 79, Ada et Yves Rémy

Et c’est reparti pour un nouveau numéro de la (très bonne) revue Bifrost. Cette fois-ci l’écrin s’est paré d’une magnifique illustration de Manchu (encore une fois un peu gâchée par les différentes accroches). Au sommaire, pas moins de 4 nouvelles et un dossier sur le couple Ada et Yves Rémy, tous deux auteurs de Sf et fantastique. Bon, avant de lire ce Bifrost, je ne les connaissait pas du tout… Faut-il avoir (encore ! ) honte de moi ? Bof… tant pis 😀

Illustration : Manchu
Illustration : Manchu

Bon, avant toute chose, je dois dire que c’est bien la première fois que les nouvelles de Bifrost ne m’emballent pas.
Nuits Cristallines de Greg Egan sortant du lot. C’est le seul texte des 4 proposés qui m’a parlé, m’a emporté et qui m’a fait réfléchir. Un texte sur la thématique de l’intelligence artificielle, hard science mais pas trop, très bien ficelé et à la portée de l’humble lecteur que je suis.

J’ai eu plus de mal avec les nouvelles suivantes. Facteur X, d e Laurence Rivière, me faisant un peu trop penser a Doctor Who à la française. Son point fort est de nous balader dans l’histoire du PAF,  auprès des comédiens de l’âge d’or de  de feu l’ORTF jusqu’à nos jours. On y croise également quelques grands auteurs de sf. C’est un texte très nostalgique. Celui du couple Rémy, Naissance, vie et mort d’un fantôme, ne m’a pas transporté non plus. Peut-être tout simplement à cause du sujet. Je ne suis pas un grand amateur d’histoire de fantôme. Pourtant c’est extrêmement y bien écrit.
Pour ce qui est des Légions du temps de Michael Swanwick, je reste sur mes impressions à propos de l’auteur. Je le trouve confus, ou plutôt pressé. La nouvelle proposée ici va un peu trop vite à mon goût alors qu’il y a plein de choses que j’aurai aimé voir plus approfondies. Et puis j’y ai lu un bon nombre de « déjà vu ». Je n’avais déjà pas accroché avec le texte paru dans le Bifrost 76, mon sentiment se confirme. Dommage.

Côté critiques, en glanant par-ci par-là j’ai pu noter quelques titres :

  • Je suis un dragon, de Martin Page
  • Sovok, de Cédric Ferrand
  • La guerre éternelle, de Joe Hadelman
  • Mausolée d’Antoine Tracqui (même si je n’ai pas attendu la chronique de Bifrost pour souhaiter le lire)
  • Le fossoyeur, d’Adam Sternberg

Côté magazine, j’avoue être très intrigué par le fanzine a l’ancienne Bazaar Maniac. Ça me rappelle mes (très) jeunes années. Il va falloir que je dégotte un numéro 😉

Petit coup de chauvinisme ensuite pour la parole de libraire qui cette fois s’attarde sur LA librairie emblématique et historique de Grenoble : Arthaud.  LA librairie de mon enfance, qui a failli disparaitre et qui prouve aujourd’hui qu’elle est incontournable.

Vient ensuite le long interview d’Ada et Yves Rémy. Deux auteurs qui m’étaient inconnus jusqu’à aujourd’hui. Après lecture je ne sais toujours pas si je lirais un jour un de leurs romans, même si je suis plus qu’intrigué par les Soldats de la mer.

Le bon professeur Lehoucq revient quand a lui sur Interstellar et se concentre sur le trou noir car les pages de sa chronique sont peu nombreuses. Je n’ai pas tout compris 😀 mais c’était passionnant, comme d’habitude. Mais contrairement à lui j’ai beaucoup aimé le film de Nolan, peut-être justement parce que je n’ai pas mis autant d’importance aux références scientifiques.

Puis j’ai lu les sorties poches, rapidement, en diagonale, car je me connais je suis faible…J’ai tout de même noté 3 titres, au cas où je viendrais à manquer : Au services secret surnaturels de sa majesté (de Daniel O’Malley), Dernières nouvelles de Majipoor (de Robert Silverberg) et Je suis la reine (d’Anna Starobinets).

Ah tiens, je vous remets l’illustration de Manchu sans les accroches, rien que pour le plaisir des yeux.

backgroundBref, un peu déçu par ce numéro pas très concluant à mes yeux. Mais le prochain fait de grandes promesses. Saura-t-il les tenir ? 😉


Lisez aussi les avis de MqlSz et d’Anudar

2 réflexions sur “ Bifrost 79, Ada et Yves Rémy ”

  1. Merci pour l’avis 🙂
    Pour info, la ressemblance de « Facteur X » avec Doctor Who est entièrement volontaire. Le Facteur X extrapole ce que Doctor Who aurait pu donner en France.

  2. Je crois que ce qui m’a troublé c’est justement le sentiment d’avoir un peu trop calqué le Docteur. Mais je comprends tout à fait le but de la nouvelle. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *