Bifrost 76

Lors de mes années collège, j’ai eu à lire le Hobbit de Tolkien. Et sincèrement, j’ai eu bien du mal à aller jusqu’au bout. Depuis, je n’ai jamais remis le nez dans un de ses romans, de peur d’être déçu surement. Ce numéro de Bifrost est l’occasion de renouer avec  celui dont le nom même pourrait être issu d’un roman de Fantasy.

45902
Illustration : John Howe

En lisant les deux premières nouvelles, je me suis dis que ce numéro commençait mal. Pas convaincu du tout par les textes de Michael Swanwick et Xavier Mauméjean (l’un est trop confus quand l’autre fait des rapprochements un peu tirés par les cheveux) je me suis attaqué au 3e texte, le plus long. Et quelle belle surprise de la part de Thomas Day ! Noc-Kerrigan est un très beau texte de fantasy, une histoire qui pourrait paraître simple dans les premières pages et qui s’étoffe par la suite. Des personnages léchés, un récit prenant et un univers qui m’a rappelé (légèrement vous je rassure) celui de Liavek. Un vrai bon moment de lecture.

Question Liste d’envie, voici les livres qui viennent s’ajouter à la future pile après lecture des différentes critiques :

  • Dresseur de fantômes, de Camille Brissot
  • L’obsession, de James Renner
  • Under the Skin, de Michel Faber
  • La fille flûte et autres fragments de futur brisés, de Paolo Bacigalupi
  • L’éveil du Leviathan, de James S.A. Corey
  • Je suis ton ombre, de Morgane Caussarieu

Pas mal de romans critiqués sont en fait déjà dans ma Pal, comme Edge of tomorrow ou Sumerki.

Pour la partie Magazine, les sujets restent toujours aussi intéressants au fil des numéros. Content de voir que la très bonne série tv Black Mirror se paie une critique des plus positives. Une série que je recommande également, espérant qu’une saison 3 pointe son nez rapidement. Je découvre également une librairie lyonnaise par le biais de « la parole de libraire ». Grenoblois de mon état, il y a de grandes chances que j’y (« Y » grenoblois !) mette les pieds. Puis vient la très sympathique interview de Mathias Echenay qui nous parle des 10 ans de la Volte, avant d’attaquer le gros morceau de ce Bifrost : le dossier Tolkien.

Dossier assez complet je trouve, que ce soit à propos de l’auteur comme de son œuvre qui par moment ressemble plus à son fardeau qu’autre chose.  Sans oublier l’incontournable Guide de lecture. Tout est là pour me permettre de me (re)plonger dans cet univers, ce monument de littérature, qui ferait presque peur. C’est décidé, 2015 sera sous le signe de la Fantasy et des Hobbits.

Vous pouvez lire les avis de Lorhkan et de Xapur, surement plus pointus 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *