Viscères, de Mo Hayder

Retour au noir avec ce thriller de Mo Hayder. J’avais lu, il y a quelques années, Tokyo et Birdman. Deux romans très différents par leur approche qui, je l’avoue, m’avaient quand bien brassé. Mo Hayder fait partie de ces auteures que je trouve bien plus trash (n’ayons pas peur des mots) que pourraient l’être certains auteurs.
Avec ses récits on est violenté, ballotté et, surtout, manipulé.
C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis replongé dans son univers.
viscere
« Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd’hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n’ont pas oublié cette découverte macabre, l’histoire se répète, plongeant la famille dans la terreur. « 

Continuer la lecture de Viscères, de Mo Hayder

Tarkin, de James Luceno

Le Grand Moff Tarkin. Un des personnages les plus emblématiques de la première trilogie Star Wars. Le personnage à la tête de la plus grande arme de l’Empire qui, d’un simple mot, ordonna la destruction d’une planète. Un personnage qui méritait qu’un roman lui soit dédié. Un exercice que remplit à merveille James Luceno.

97822610« Militaire hors pair et autoritaire, Wilhuff Tarkin s’est laissé séduire par le projet politique du chancelier Palpatine. Instaurant avec zèle la domination de son maître, il est devenu l’amiral Tarkin, Grand Moff de l’Empire, bras droit de l’Empereur, et sa main de fer. A la tête du projet de l’Etoile de la Mort, il crée l’arme qui assoira la suprématie impériale. L’Empereur l’a chargé d’anéantir la Résistance. Tarkin ne doute pas que son sang-froid tactique allié à l’impitoyable pouvoir Sith de Dark Vador mettra à genoux leur ennemi. » Continuer la lecture de Tarkin, de James Luceno

Le Sorceleur T1 – Le dernier vœu, de Andrzej Sapkowski

Je continue ma petite balade dans la fantasy sur les conseils d’une amie, et je découvre cette série qui fait tant d’émules chez les gamers. En ce qui me concerne, j’avoue qu’au départ j’avais pas mal d’a priori sur ce personnage avant même d’avoir ouvert le roman. Finalement la curiosité a pris le dessus.
7166ywidqcl
« Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique.Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand cœur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d un jour, amours dune nuit. Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier vœu : retrouver son humanité perdue… »

Continuer la lecture de Le Sorceleur T1 – Le dernier vœu, de Andrzej Sapkowski

Waylander II, Dans le royaume des loups, de David Gemmell

J’ai lu il y a très longtemps le premier volume de la trilogie Waylander. Roman que j’avais apprécié par sa noirceur et son rythme soutenu. Mais mon peu d’intérêt pour la fantasy, à l’époque, m’a éloigné de la suite. Après ma lecture de l’Apprenti Assassin, j’avais envie de lire une fantasy plus sombre, plus rythmée. Le tome 2 de Waylander est alors tout naturellement sorti de la PàL.

1011-waylander2« Il venait d’un enfer de souffrance et entra dans un monde de mort. Dans les monts de Skeln, Dakeyras l’homme des bois et sa ravissante fille Miriel vivent dans la solitude et l’harmonie. Ils ne savent pas qu’un groupe de guerriers sanguinaires rôde dans les montagnes. Des hommes qui n’ont jamais connu la défaite, pour qui la vengeance et la torture sont comme la viande et la boisson. Pour dix mille pièces d’or, ils sont prêts à tuer l’homme des bois. Ces combattants endurcis n’ont pas peur de cette mission… Ils devraient. Car Miriel est une fille de feu et d’acier, maîtrisant l’arc et l’épée grâce à l’enseignement du plus mortel assassin qui ait jamais vécu : son père, mieux connu sous le nom de… Waylander! » Continuer la lecture de Waylander II, Dans le royaume des loups, de David Gemmell

L’apprenti assassin, de Robin Hobb

Oui, je suis complètement à la bourre sur la rédaction de mes avis lectures… C’est le principal soucis lorsque l’on fait trop de choses en même temps 😀 Mais me revoilà avec un livre que, inconsciemment je crois, je n’osais toucher.

51hsiewusel-_sx210_« Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère – décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame… » Continuer la lecture de L’apprenti assassin, de Robin Hobb

Crépuscules et Cendres, de Thierry Di Rollo

 Cela fait un petit moment que j’avais ces deux recueils de Thierry Di Rollo, et un petit moment que je n’avais pas lu un texte de l’auteur. J’avais eu, coup sur coup, deux coups de cœur lecture avec ses romans Drift et Préparer l’enfer. La préparation du Festival l’Échappée noire présentait une belle occasion de me jeter à nouveau dans l’univers « Dirollien » comme disent certains 😉

cendres_crepuscules_thierry_di_rollo4e de couverture de Crépuscules : « En six nouvelles, il nous entraîne dans des futurs qui déchantent et qui interpellent. Vous visiterez les mines de la planète Loren III, découvrirez d’étranges hippopotames chercheurs d’or, assisterez à des crucifixions puis, dans un autre récit, à l’étrange résurrection de cadavres… »
4e de couverture de cendres : « Bienvenue dans des lendemains qui déchantent. En quatre nouvelles aussi noires que percutantes, Thierry Di Rollo nous fait visiter l’enfer. Celui d’un camp de réfugiés abandonné de tous. Celui d’un vieillard qu’on kidnappe sans raison. Celui d’un obsédé des Beatles qui rêve d’un voyage dans le temps. Celui, enfin, d’une jeune fille séquestrée pendant des années par un baron riche et puissant. Un futur qui n’est pas si éloigné du nôtre, à la fois cynique et dérangeant. » Continuer la lecture de Crépuscules et Cendres, de Thierry Di Rollo

Toyer, de Gardner McKay

Toyer est un roman que l’on m’a offert il y a quelques années, pensant que, comme j’aime les thriller un peu « hard » (dixit l’ami) la couverture était parfaite pour moi : « Il ne les tue pas. Il ne les viole pas. Il fait pire ».

Toyer« Los Angeles est la proie d’un monstre très particulier. Un homme qui ne viole ni ne tue les femmes mais leur réserve un sort peut-être pire encore : il les séduit, les kidnappe, joue avec elles, puis les abandonne à l’état de mort cérébrale. Neurologue, Maude Garance est en charge des neuf victimes de celui que la presse a surnommé Toyer. Bouleversée par le sort de ces femmes, elle accepte la proposition que lui fait Sara Smith, une jeune journaliste ambitieuse : s’adresser directement au coupable par voie de presse. C’est le début d’une relation très particulière, par médias interposés, entre Maude et Toyer, qui bien vite passionne un lectorat avide de sensations. Grisé par une célébrité grandissante, Toyer commettra-t-il le faux pas qui permettra de l’identifier ? Alors que dans l’ombre Maude et Sarah continuent d’enquêter, elles ne tardent pas à réaliser que leur mystérieux interlocuteur est beaucoup plus proche d’elles qu’elles ne le croyaient. » Continuer la lecture de Toyer, de Gardner McKay

De vagues et de brume, de Jean-Pierre Andrevon

Cette année le Festival L’Échappée noire, organisé par ma « chère et tendre », a pour thématique la science, et pourquoi pas lorsqu’elle est fiction. Il lui fallait donc, pour la préparation, lire des textes de SF tirant vers le noir et abordant des sujets comme la robotique ou le monstrueux. Lui donnant un petit coup de main, j’ai lu pour l’occasion cette novella de Jean-Pierre Andrevon.

couv-vague-brume« An 2248. Lucy Liu est enquêtrice au Service des personnes disparues de la Nouvelle Fédération mondiale, constituée sur les ruines de la civilisation industrielle mise à mal par les catastrophes climatiques des XXIe et XXIIe siècles. La jeune femme, moitié chinoise, moitié française, formée dans un ashram du Tibet, possède un don lui permettant d’accéder à l’esprit de toute créature vivante. Sa mission : retrouver Josserend Mulstein, généticien de renom chassé de son laboratoire parce qu’il s’y livrait à des recherches interdites sur le génome humain. Or Mulstein a été localisé dans le cercle de San Juan, conglomérat d’îlots semés le long de la côte ouest des ex-Etats-Unis à la suite de l’effondrement de la faille de San Andreas. Là, Lucy trouve une société d’îliens primitifs qui semblent se livrer à la chasse à d’étranges créatures marines hantant les récifs. Y a-t-il un lien avec Mulstein et ses recherches ? La vérité risquera de coûter la vie à Lucy, tandis qu’un ouragan gigantesque se déchaîne… » Continuer la lecture de De vagues et de brume, de Jean-Pierre Andrevon

Phare 23, de Hugh Howey

Je n’ai pas encore lu la trilogie Silo qui, pourtant, fait l’unanimité. Lorsque j’ai vu que Hugh Howey venait de sortir un roman solo (sans mauvais jeu de mot) je me suis dit que comme d’habitude, cela pouvait me permettre de faire connaissance avec un nouvel auteur. Et il pouvait aussi, par la même occasion, participer aux challenges estivaux avec un petit combo SSW et S4F3 😉

004374778« Pendant des siècles, des hommes et des femmes ont été gardiens de phares et ont assuré la sécurité des bâteaux. C’est un boulot solitaire et ingrat. Jusqu’à ce que quelque chose se passe. Qu’un bateau soit en détresse. Au 23e siècle, on pratique toujours ce métier, mais dans l’espace. Un réseau de phares guide dans la Voie Lactée des vaisseaux qui voyagent à plusieurs fois la vitesse de la lumière. Ces phares sont d’une solidité à toute épreuve. Ils sont construits pour être extrêmement robustes. Ils ne connaissent jamais d’avaries. En théorie… » Continuer la lecture de Phare 23, de Hugh Howey

Brèche dans l’espace, de Philip K. Dick

Le premier texte « dickien » que j’ai lu est Blade runner (Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?). J’étais à peine ado et bien loin d’appréhender l’ensemble du roman qu’il faudrait que je relise maintenant.  Puis ce fut au tour d’Ubik quelques années plus tard. Un choc ! C’est pour moi LE roman qui m’a initié à la SF et avec lequel j’ai pris une grosse claque. Depuis, je n’ai lu que des nouvelles, attiré par leurs multiples adaptations cinématographiques. Brèche dans l’espace est un achat « coup de tête » dû à la très sympathique couverture. D’ailleurs J’ai Lu fait super travail sur cette série.

Breche_dans_l_espace« Sur la fin du XXIe siècle, la Terre est surpeuplée et dix millions de cryos attendent déjà dans leurs congélateurs qu’on découvre pas trop loin du système solaire une planète suffisamment habitable pour qu’elle puisse les accueillir. En attendant, quelques-uns de ces cryos servent déjà, à leur insu – et contre toute légalité – de donneurs d’organes.
Ce qui ne va pas simplifier la tâche du candidat à la présidence des États-Unis, Jim Briskin.
Mais voilà qu’une faille apparue par accident dans un translateur – moyen de transport coûteux mais banal – semble donner sur un autre univers. Une brèche dans l’espace s’est ouverte sur un monde vierge et colonisable. Ou sur l’enfer. » Continuer la lecture de Brèche dans l’espace, de Philip K. Dick

Lecteur de SFFF et polar