Archives pour la catégorie Pocket

Viscères, de Mo Hayder

Retour au noir avec ce thriller de Mo Hayder. J’avais lu, il y a quelques années, Tokyo et Birdman. Deux romans très différents par leur approche qui, je l’avoue, m’avaient quand bien brassé. Mo Hayder fait partie de ces auteures que je trouve bien plus trash (n’ayons pas peur des mots) que pourraient l’être certains auteurs.
Avec ses récits on est violenté, ballotté et, surtout, manipulé.
C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis replongé dans son univers.
viscere
« Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd’hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n’ont pas oublié cette découverte macabre, l’histoire se répète, plongeant la famille dans la terreur. « 

Continuer la lecture de Viscères, de Mo Hayder

Tarkin, de James Luceno

Le Grand Moff Tarkin. Un des personnages les plus emblématiques de la première trilogie Star Wars. Le personnage à la tête de la plus grande arme de l’Empire qui, d’un simple mot, ordonna la destruction d’une planète. Un personnage qui méritait qu’un roman lui soit dédié. Un exercice que remplit à merveille James Luceno.

97822610« Militaire hors pair et autoritaire, Wilhuff Tarkin s’est laissé séduire par le projet politique du chancelier Palpatine. Instaurant avec zèle la domination de son maître, il est devenu l’amiral Tarkin, Grand Moff de l’Empire, bras droit de l’Empereur, et sa main de fer. A la tête du projet de l’Etoile de la Mort, il crée l’arme qui assoira la suprématie impériale. L’Empereur l’a chargé d’anéantir la Résistance. Tarkin ne doute pas que son sang-froid tactique allié à l’impitoyable pouvoir Sith de Dark Vador mettra à genoux leur ennemi. » Continuer la lecture de Tarkin, de James Luceno

Toyer, de Gardner McKay

Toyer est un roman que l’on m’a offert il y a quelques années, pensant que, comme j’aime les thriller un peu « hard » (dixit l’ami) la couverture était parfaite pour moi : « Il ne les tue pas. Il ne les viole pas. Il fait pire ».

Toyer« Los Angeles est la proie d’un monstre très particulier. Un homme qui ne viole ni ne tue les femmes mais leur réserve un sort peut-être pire encore : il les séduit, les kidnappe, joue avec elles, puis les abandonne à l’état de mort cérébrale. Neurologue, Maude Garance est en charge des neuf victimes de celui que la presse a surnommé Toyer. Bouleversée par le sort de ces femmes, elle accepte la proposition que lui fait Sara Smith, une jeune journaliste ambitieuse : s’adresser directement au coupable par voie de presse. C’est le début d’une relation très particulière, par médias interposés, entre Maude et Toyer, qui bien vite passionne un lectorat avide de sensations. Grisé par une célébrité grandissante, Toyer commettra-t-il le faux pas qui permettra de l’identifier ? Alors que dans l’ombre Maude et Sarah continuent d’enquêter, elles ne tardent pas à réaliser que leur mystérieux interlocuteur est beaucoup plus proche d’elles qu’elles ne le croyaient. » Continuer la lecture de Toyer, de Gardner McKay

Moisson rouge, de Joe Schreiber

Après avoir lu Death Troopers (qui avait presque réussi à me convaincre) j’avais hâte de lire à nouveau Schreiber. Loin de l’environnement carcéral qu’il semble maitrisait, ce nouveau roman, rattaché cette fois-ci à l’ancienne république, avait tout pour plaire.

59023-9782266268080ori« Aux heures les plus noires de l’Ancienne République, alors que les Chevaliers Jedi combattent les Seigneurs Sith et leurs armées impitoyables, Darth Scabrous poursuit son rêve fanatique sur le point de devenir une réalité cauchemardesque. Parmi les Jedi du Corps Agricole, Hestizo Trace possède un extraordinaire talent : un don avec les plantes qui lui a permis d’élever sa chère et précieuse orchidée noire. Une fleur rare dont doit s’emparer à tout prix l’émissaire de Darth Scabrous. Car elle est l’ingrédient final d’une préparation funeste, censée offrir l’immortalité. Mais au cœur de la formule se trouve aussi un virus monstrueux, capable de réveiller les morts… «  Continuer la lecture de Moisson rouge, de Joe Schreiber

Dominium Mundi, de François Baranger

Attention pavés ! Autant l’avouer, l’épaisseur des deux tomes qui composent Dominium Mundi m’ont fait un peu peur. Je me connais, si je n’accroche pas rapidement je ne tiens pas la distance.  Eh bien là ce fut l’effet inverse. J’ai littéralement dévoré les deux volumes.

Illustrations : François Baranger
Illustrations : François Baranger

4e de couverture du premier tome : « 2202. Né des cendres d’une conflagration planétaire, l’Empire Chrétien Moderne règne sur une Terre ravagée et irradiée. Urbain IX, pape tout puissant, contraint les populations à vivre selon un mode de vie médiéval, restaurant ainsi le Dominium Mundi. Sous son impulsion, un vaisseau colonisateur est envoyé vers Alpha du Centaure, dans l’espoir d’y trouver de nouveaux territoires pour l’humanité. Lorsque les passagers abordent une planète et son peuple, les Atamides, le choc est grand. Mais ce n’est rien en comparaison d’une découverte encore plus bouleversante : le véritable tombeau du Christ ! Guidés par leur foi inébranlable, les missionnaires tentent de s’en emparer, en vain. Les indigènes les massacrent. Sur Terre, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre. Deux ans plus tard Urbain IX achève d’armer un gigantesque vaisseau, le St-Michel, capable d’abriter un million d’hommes. Pour Tancrède de Tarente, le Méta-guerrier héros des champs de bataille, et Albéric Villejust, le génie de l’Infocosme enrôlé de force, débutera une Croisade sanglante vers une nouvelle Jérusalem… Les événements feront-ils bégayer l’Histoire ? » Continuer la lecture de Dominium Mundi, de François Baranger

Lectures d’octobre

Quand je me suis décidé à ouvrir ce blog, il y a presque 2 ans maintenant, je savais que ça coincerait niveau temps à un moment. Bingo… Le boulot prend de plus en plus le dessus. Et comme je n’ai pas envie de ralentir mes lectures, c’est finalement le blog qui en pâtit. Alors je vais tenter une nouvelle orientation. Fini les critiques uniques sur un roman (malheureusement). Place aux bilans mensuels. Cela me permettra de garder tout de même une trace de mes lectures et en même temps de continuer à les partager. On verra bien si cette formule « légère » est tenable dans le temps ou pas. Mais comme je suis aussi « chez moi », j’ai tendance à dire que je peux faire ce que je veux. Donc si l’envie me prend de vous parler d’un coup de cœur… Et c’est justement le cas en Octobre 😉

Pas mal de lectures en ce mois automnal. Assez diverses. Des polars, de la SF (le coup de cœur est ici  !) et un roman « into the wild » que j’ai pris comme une claque dans la g… enfin, qui m’a secoué. Continuer la lecture de Lectures d’octobre

Kenobi, de John Jackson Miller

Nouveau roman Star Wars, tout juste paru, issu de l’univers étendu « Légende » (comprenez « la continuité développée depuis près de 30 ans mais supprimée par Disney »), Kenobi était comme qui dirait très attendu par les fans français.  Alors ? Déçu ou pas ?

9782266255998« 19 ans avant l’Episode IV : Les Sith règnent sur la galaxie. Le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi a tout perdu… Sauf l’espoir. Et celui-ci grandit sur Tatooine – planète désertique, écrasée par la chaleur de deux soleils. Ici, tout le monde connaît le vieux Ben, mais personne ne sait vraiment qui est ce mystérieux ermite. Lorsque des fermiers sont attaqués par une bande de redoutables Hommes des Sables, le vieux Ben est obligé de sortir de sa retraite. Car maîtriser la Force implique de lourdes responsabilités. Au risque de révéler son identité, le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi n’a pas d’autre choix que de mener un nouveau combat. » Continuer la lecture de Kenobi, de John Jackson Miller