Archives pour la catégorie Critic

Sitrinjêta, de Christian Léourier

À part une nouvelle parue au Bélial, je n’ai encore pas lu le célèbre cycle de Lanmeur de Christian Léourier. Mais c’est prévu je vous rassure, le premier tome est déjà sur les étagères. Sitrinjêta était l’occasion de découvrir l’auteur par un récit « One Shot », un récit « fun » à ce qu’il parait ! Et puis on ne peut pas résister devant la très belle illustration de couverture de François Baranger.

1507-1
Illustration : François Baranger

« Loin dans le futur, dans le fourmillement des étoiles, les humains ne sont plus que des créatures parmi d’autres – pas les plus appréciées, ni les plus importantes. Bien au contraire.
Quand Hénar Log Korson, capitaine terrien sans vaisseau, rencontre le terrifiant Skāatlin pour lui soutirer une astronef, nul ne se doute réellement de ses motivations… à moins que les enjeux de son périple ne soient déjà connus en coulisse ?
Pourvu d’un équipage hétéroclite auquel se greffe une jeune femme imposée par Skāatlin, le Snekkja entreprend alors un long voyage semé d’embûches vers une destination mystérieuse : Sitrinjêta.
Trahisons, aventures, incidents politiques jalonneront l’épopée de Hénar et de son équipage, jusqu’à une révélation finale dont les étoiles se souviendront longtemps ! » Continuer la lecture de Sitrinjêta, de Christian Léourier

Point zéro, d’Antoine Tracqui

À force de lire à chaque coin du net des avis plus que positifs sur ce premier roman d’Antoine Tracqui, forcément, à un moment, tu craques, tu veux en savoir plus, comprendre pourquoi ce « pavé » fait tant l’unanimité. Alors tu te le procures et tu attaques la lecture avec une légère appréhension devant ces quelques 880 pages.

CVT_Point-Zero_6956

« 1938. Italie. Dans les rues de Palerme, un jeune fuyard tente d’échapper à la police secrète de Mussolini. Dans sa main, une mallette dont le contenu semble exciter bien des convoitises.
1944. États-Unis. Sur une route poussiéreuse du Middle West, trois hommes d’exception jettent les bases d’un projet qui pourrait bien changer l’issue de la guerre. De nos jours. Caleb McKay, un ex-SAS reconverti dans les missions de sauvetage à risque maximal, est recruté par un milliardaire excentrique pour rejoindre un point bien précis du littoral Antarctique où, quelques jours auparavant, un satellite espion a fait une incroyable découverte.
Très loin de là, au fin fond de la Russie, un vieil homme interrompt prématurément sa partie de chasse pour se mettre lui aussi en route…
Du tréfonds du sous-sol africain aux pentes de l’Etna en passant par les côtes désolées du continent austral s’enclenche une course contre la montre à la recherche d’un des secrets les mieux gardés de l’Histoire. » Continuer la lecture de Point zéro, d’Antoine Tracqui

Les peaux épaisses, de Laurent Genefort

Aller hop ! Après l’Affaire du Rochile, j’enchaîne tout de suite avec un autre roman de Laurent Genefort : Les peaux épaisses. Pour tout dire, 2 éléments m’ont fait acquérir ce livre tout de suite après avoir lu Mémoria : l’univers de la panstructure et le thème des mercenaires (peut-être un peu aussi celui de la vengeance). Et finalement j’aurai attendu presque un an avant de l’ouvrir. Le challenge de Lhisbei me donnant une très belle occasion.

9791090648012FS
Illustration : Ronan Toulhoat

« Roko et Lark. Les deux mercenaires les plus chers. Lark, qui a formé Roko, est un ancien peau-épaisse, un humain génétiquement modifié pour résister aux conditions de travail dans l’espace. Après trente ans de métier, il décide de raccrocher. Son clan le rappelle à lui. Mais Roko, lui, n’aime pal les Altérés. Il les chasse pour revendre leurs peaux, véritables combinaisons spatiales vivantes. Justement, il est engagé pour éliminer le clan de Nomaral a un tarif mirifique. Le clan de Lark. La consigne : aucun survivant. Une poursuite effrénée commence. Lark parviendra-t-il à sauver les enfants d’Eugénome ? Et à sauver sa peau ? » Continuer la lecture de Les peaux épaisses, de Laurent Genefort