Archives de catégorie : Poul Anderson

Bifrost 75

Nouvelle plongée (tardive) dans l’univers Bifrost avec ce numéro 75 dédié à Poul Anderson. Et ça tombe bien j’avais justement envie d’en savoir un peu plus après ma lecture de La main tendue lors du Summer Star Wars episode II.

Couverture Bifrost 75

Côté nouvelles, ce numéro de Bifrost nous soigne, ou en tous cas ME soigne, puisque j’ai bien apprécié les 4 récits proposés.
Deux sont de Poul Anderson, avec tout d’abord Tout voyage s’arrete. Norman Kane est télépathe. Solitude et mélancolie représentent son quotidien. Il vit sa vie par procuration, en « décortiquant » celles des gens qu’il croise, en s’immisçant dans leurs pensées. Lors d’un voyage en train il découvre l’existence d’une femme ayant les même prédispositions. Le problème : ils sont dans deux trains différents. Et s’il parvenait à la retrouver ? Un texte très court et beau.
In Memoriam est le second texte de Poul Anderson présenté ici. Un récit choc, très bien écrit. Une vision de la fin du monde et du dernier homme comme je n’en avais jamais lu auparavant. Un coup de coeur. Continuer la lecture de Bifrost 75

La main tendue, de Poul Anderson

C’est un concours de circonstances qui m’a fait lire cette nouvelle éditée au Passager Clandestin. Tout d’abord la sortie d’un numéro spécial de Bifrost sur Poul Anderson (forcément, ça titille), et le fait de la trouver au rayon coup de cœur chez un libraire de Saint-Malo, lieu de vacances estivales de cette année.

Couverture de la Main tendue d'Anderson

Logo Summer Star Wars

Un émissaire de Cundaloa et un second de Skontar, deux planètes anciennement en guerre, se présentent devant le conseil de la confédération de Sol pour demander une aide financière à la reconstruction. Le premier, très obsequieux, obtiendra ce qu’il souhaite. Le second, faisant preuve d’irrespect envers le conseil, repartira bredouille et se verra déshonorer à son retour sur Skontar. 50 plus tard il retourne sur Cundaloa avec un représentant du conseil pour lui montrer à quel point il avait eu raison de ne pas jouer le jeu. Continuer la lecture de La main tendue, de Poul Anderson