Archives de catégorie : Ayerdhal

La troisième lame, d’Ayerdhal

Comme souvent, je me suis dit qu’un texte court pourrait me permettre de prendre la mesure de l’auteur et donc du travail d’Ayerdhal. J’avais donc sur mes étagères depuis pas mal de temps, cette novella, complétée par une seconde « Pollinisation« , toutes deux issues de l’univers « Homéocratique » qu’a développé Ayerdhal au fil des années.

Couverture Troisieme lame - Ayerdhal
Illustration : Gilles Francescano

« L’Homéocratie fédère près de trois cents mondes et gère de nombreuses colonies. Après la mort d’un haut fonctionnaire homéocrate sur Melig, protectorat colonial, Anthelm Lax est chargé de faire la lumière sur son assassinat et d’étouffer toute velléité indépendantiste. Pourtant, sur place, s’il découvre des dysfonctionnements, il ne détecte aucun signe de rébellion. »
Pollinisation : « Pour rester sur Maricya, Natifa épouse Yoon, le dernier naturalisé en date du protectorat. À son contact, elle découvre que les Maricyans sont farouchement indépendants, d’une incroyable nonchalance, sans aucun attrait pour le pouvoir ni l’argent et indifférents aux exactions homéocrates. Leur inertie n’est pourtant pas si naïve qu’elle en a l’air. » Continuer la lecture de La troisième lame, d’Ayerdhal

Fiction 18

Une fois n’est pas commune je vais commencer par aborder le contenant pour la simple et bonne raison que ce numéro relance la revue, avec une nouvelle ligne éditoriale et une nouvelle maquette créée par le très bon Aurélien Police. Avec ce numéro, Fiction se pare de couleurs et d’illustrations. Rien de surprenant ici lorsqu’on connait un peu le travaille d’Aurélien, illustrateur avant tout ! (Voir plus bas)

« j’ai compris que si je voulais tirer mon épingle du jeu, il allait falloir proposer quelque chose qui aille dans une direction qui m’était un tant soit peu familière. D’où cette maquette, que j’ai qualifiée de « Rorschach », qui relève davantage de l’illustration. »1

2841

Pour un premier numéro, je dois dire que c’est une vraie réussite. Espérons que les suivants garderons ce dynamisme et cette poésie dans la forme. Continuer la lecture de Fiction 18