Toyer, de Gardner McKay

Toyer est un roman que l’on m’a offert il y a quelques années, pensant que, comme j’aime les thriller un peu « hard » (dixit l’ami) la couverture était parfaite pour moi : « Il ne les tue pas. Il ne les viole pas. Il fait pire ».

Toyer« Los Angeles est la proie d’un monstre très particulier. Un homme qui ne viole ni ne tue les femmes mais leur réserve un sort peut-être pire encore : il les séduit, les kidnappe, joue avec elles, puis les abandonne à l’état de mort cérébrale. Neurologue, Maude Garance est en charge des neuf victimes de celui que la presse a surnommé Toyer. Bouleversée par le sort de ces femmes, elle accepte la proposition que lui fait Sara Smith, une jeune journaliste ambitieuse : s’adresser directement au coupable par voie de presse. C’est le début d’une relation très particulière, par médias interposés, entre Maude et Toyer, qui bien vite passionne un lectorat avide de sensations. Grisé par une célébrité grandissante, Toyer commettra-t-il le faux pas qui permettra de l’identifier ? Alors que dans l’ombre Maude et Sarah continuent d’enquêter, elles ne tardent pas à réaliser que leur mystérieux interlocuteur est beaucoup plus proche d’elles qu’elles ne le croyaient. » Continuer la lecture de Toyer, de Gardner McKay

De vagues et de brume, de Jean-Pierre Andrevon

Cette année le Festival L’Échappée noire, organisé par ma « chère et tendre », a pour thématique la science, et pourquoi pas lorsqu’elle est fiction. Il lui fallait donc, pour la préparation, lire des textes de SF tirant vers le noir et abordant des sujets comme la robotique ou le monstrueux. Lui donnant un petit coup de main, j’ai lu pour l’occasion cette novella de Jean-Pierre Andrevon.

couv-vague-brume« An 2248. Lucy Liu est enquêtrice au Service des personnes disparues de la Nouvelle Fédération mondiale, constituée sur les ruines de la civilisation industrielle mise à mal par les catastrophes climatiques des XXIe et XXIIe siècles. La jeune femme, moitié chinoise, moitié française, formée dans un ashram du Tibet, possède un don lui permettant d’accéder à l’esprit de toute créature vivante. Sa mission : retrouver Josserend Mulstein, généticien de renom chassé de son laboratoire parce qu’il s’y livrait à des recherches interdites sur le génome humain. Or Mulstein a été localisé dans le cercle de San Juan, conglomérat d’îlots semés le long de la côte ouest des ex-Etats-Unis à la suite de l’effondrement de la faille de San Andreas. Là, Lucy trouve une société d’îliens primitifs qui semblent se livrer à la chasse à d’étranges créatures marines hantant les récifs. Y a-t-il un lien avec Mulstein et ses recherches ? La vérité risquera de coûter la vie à Lucy, tandis qu’un ouragan gigantesque se déchaîne… » Continuer la lecture de De vagues et de brume, de Jean-Pierre Andrevon

Phare 23, de Hugh Howey

Je n’ai pas encore lu la trilogie Silo qui, pourtant, fait l’unanimité. Lorsque j’ai vu que Hugh Howey venait de sortir un roman solo (sans mauvais jeu de mot) je me suis dit que comme d’habitude, cela pouvait me permettre de faire connaissance avec un nouvel auteur. Et il pouvait aussi, par la même occasion, participer aux challenges estivaux avec un petit combo SSW et S4F3 😉

004374778« Pendant des siècles, des hommes et des femmes ont été gardiens de phares et ont assuré la sécurité des bâteaux. C’est un boulot solitaire et ingrat. Jusqu’à ce que quelque chose se passe. Qu’un bateau soit en détresse. Au 23e siècle, on pratique toujours ce métier, mais dans l’espace. Un réseau de phares guide dans la Voie Lactée des vaisseaux qui voyagent à plusieurs fois la vitesse de la lumière. Ces phares sont d’une solidité à toute épreuve. Ils sont construits pour être extrêmement robustes. Ils ne connaissent jamais d’avaries. En théorie… » Continuer la lecture de Phare 23, de Hugh Howey

Brèche dans l’espace, de Philip K. Dick

Le premier texte « dickien » que j’ai lu est Blade runner (Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?). J’étais à peine ado et bien loin d’appréhender l’ensemble du roman qu’il faudrait que je relise maintenant.  Puis ce fut au tour d’Ubik quelques années plus tard. Un choc ! C’est pour moi LE roman qui m’a initié à la SF et avec lequel j’ai pris une grosse claque. Depuis, je n’ai lu que des nouvelles, attiré par leurs multiples adaptations cinématographiques. Brèche dans l’espace est un achat « coup de tête » dû à la très sympathique couverture. D’ailleurs J’ai Lu fait super travail sur cette série.

Breche_dans_l_espace« Sur la fin du XXIe siècle, la Terre est surpeuplée et dix millions de cryos attendent déjà dans leurs congélateurs qu’on découvre pas trop loin du système solaire une planète suffisamment habitable pour qu’elle puisse les accueillir. En attendant, quelques-uns de ces cryos servent déjà, à leur insu – et contre toute légalité – de donneurs d’organes.
Ce qui ne va pas simplifier la tâche du candidat à la présidence des États-Unis, Jim Briskin.
Mais voilà qu’une faille apparue par accident dans un translateur – moyen de transport coûteux mais banal – semble donner sur un autre univers. Une brèche dans l’espace s’est ouverte sur un monde vierge et colonisable. Ou sur l’enfer. » Continuer la lecture de Brèche dans l’espace, de Philip K. Dick

Copperhead – T1, de Jay Faerber et Scott Godlewski

Je suis tombé sur ce comics édité chez Urban complétement par harsard. Il attendait bien sagement au rayon des nouveauté BD, au milieu d’autres. Le macaron « prix de lancement » à fini de me décider à découvrir cette nouvelle série de la collection Indies. Série que, dorénavant, je suivrai, c’est une certitude.

copperhead-tome-1-40558« Bienvenue à Copperhead, un trou perdu situé sur une planète isolée de tout. Clara Bronson, mère célibataire, se prépare à vivre son premier jour en tant que shérif de la ville. Adjoint aigri, exploitation minière aux mains d’un magnat véreux et familles de ploucs, tout semble réuni pour compliquer la vie de la jeune femme. Il ne manquait plus qu’une scène de crime pour compléter ce brillant tableau… » Continuer la lecture de Copperhead – T1, de Jay Faerber et Scott Godlewski

Les agents du chaos, de James Luceno

Aller on continue La période du « Nouvel ordre Jedi » avec, cette fois-ci, un « double » roman de James Luceno. Oui, on commence à être pas mal habitué à ces nombreux diptyques… Passons. Luceno disais-je ! Un des 3 ou 4 auteurs de l’univers étendu que j’apprécie particulièrement et qui met enfin la main à la pâte à cette nouvelle partie de l’histoire. J’avais hâte !

Agents-chaos-luceno« L’attaque des aliens a laissé la Nouvelle République désemparée.
Yan Solo a tout perdu : famille, amis, confiance en lui. Il redevient le loup solitaire d’autrefois, se rend compte qu’un de ses vieux copains contrebandiers opère pour le compte de l’ennemi, entreprend de le démasquer et… découvre un sinistre complot visant les Jedi, bras armés de la République. Chewbacca est mort en héros ; il faut le venger, mais surtout l’honorer en se montrant digne de lui. Pour vaincre les envahisseurs, Solo doit d’abord triompher de ses démons intérieurs. » Continuer la lecture de Les agents du chaos, de James Luceno

Drifter – T2 – Veillée, de Ivan Brandon et Nic Klein

Second tome d’une série SF éditée chez Glénat Comics, Veillée est la suite directe de Crash, que j’avais bien apprécié l’été dernier. Ivan Brandon (scenario) et Nic Klein (dessin) restent aux manettes pour notre plus grand plaisir.

Couverture-drifer-2« Abram Pollux navigue vers l’inconnu. Il a décidé de revenir sur le lieu du crash de son vaisseau, situé à des centaines de kilomètres de la ville, dans les profondeurs inexplorées de Ouro… Qui sait ce qu’il y trouvera d’autre ? Mais Abram est bien déterminé à recoller les morceaux du passé et à trouver un moyen de rentrer chez lui. Arrivé sur la face cachée de la planète, il ignore que, contrairement aux apparences, il n’est pas seul…Ivan Brandon et Nic Klein signent le second arc de ce space opera introspectif aux accents de western initiatique. Une quête d’humanité dans des paysages à la beauté crépusculaire… » Continuer la lecture de Drifter – T2 – Veillée, de Ivan Brandon et Nic Klein

Les pierres du rêve, de Laurent Whale

Encore un nouvel auteur dans ma besace. Un auteur dont j’ai beaucoup entendu parler sur les divers blogs que je consulte régulièrement. C’est lors d’une « petite » commande sur le site de Multivers éditions, que je me suis procuré ce court roman de Laurent Whale en numérique, bien accroché par le pitch de Couverture. (Est-ce que l’on peut encore appeler ça comme ça avec un eBook ?)

Pierre-du-reve« Les apparences sont souvent trompeuses, c’est une des premières règles que j’ai apprises. Alors, lorsqu’une blonde éplorée, carrossée comme un intercepteur buréen, vient vous demander assistance, vous subodorez une sacrée galère ! Dans ce monde où la nostalgie se meurt, la réalité n’est-elle que faux-semblants ?
Une vérité peut en cacher une autre. Les mondes parallèles se croisent et ne se ressemblent pas forcément. Nelson y plonge. Enquête. S’y noie. Y revit. Dans ce carrousel de mort, les noms tourbillonnent ; mais que sont les noms, sinon des étiquettes posées sur du vent ?
Depuis les colonies spatiales jusqu’aux cavernes de Bura-Pela, en passant par les bas-fonds de New Angeles, sa balade tragique tourne au vinaigre. Une course folle pour la vérité. Une course pour la vie. Et pourquoi vivre, si l’on ne rêve pas ?
Entre humour grinçant et règlements de comptes, Nelson promène sa nonchalance d’un autre âge à la face de ses contemporains excédés. Il y a de l’acide dans son scotch. Et ça, ça le met vraiment de mauvais poil, Nelson. » Continuer la lecture de Les pierres du rêve, de Laurent Whale

Palimpseste, de Charles Stross

Décidément, on peut dire que je profite  des Challenges estivaux de cette année pour découvrir des auteurs ! Cette fois-ci il s’agit de Charles Stross avec sa novella Palimpseste. Un court roman qui me faisait de l’œil chez un de mes libraires et qui me permet de faire connaissance avec l’auteur d’Accelerando. Roman présent sur les étagères mais que je n’ai encore pas lu… 🙁

Couverture Palimpseste« Drame écologique, guerre nucléaire, catastrophe naturelle… À plus ou moins long terme, toute civilisation est vouée à disparaître. Cela s’est d’ailleurs produit des millions de fois depuis la formation de notre planète. Pour préserver l’humanité de ces inévitables apocalypses, des agents venus d’un lointain futur voyagent tout au long de l’histoire de la Terre : à chaque fin du monde, ils sauvent ce qui peut l’être, et permettent ainsi à notre espèce de renaître de ses cendres. Mais toute intervention sur l’histoire a des conséquences, parfois tragiques… Pierce est l’un de ces agents, un patrouilleur du temps promis à une brillante carrière. Pourtant, sa vie bascule le jour où sa famille et l’époque qui l’abritait sont « effacées » par une nouvelle version de l’histoire, tel un palimpseste. Son seul espoir réside à la fin des temps, où sont archivés tous les pans disparus de l’histoire. Dans l’infini des possibles, retrouvera-t-il celle qu’il aime ? » Continuer la lecture de Palimpseste, de Charles Stross

L’Escadron Blade, de David et Mark Williams

Depuis l’arrivée du magazine Star Wars Insider en France, Panini prend le soin d’éditer des nouvelles inédites issues de son grand frère américain. Des nouvelles qui prennent place dans la nouvelle chronologie orchestrée par Disney et qui, souvent, accompagnent la sortie d’un roman. Ce n’est pas le cas avec L’Escadron Blade (Blade Squadron en VO) mais ce texte a le mérite d’être le tout premier paru après l’annonce du nouveau canon de la Saga. Une nouvelle en deux parties parues respectivement dan les numéros 7 et 8 du magazine français.

Illustration de Chris Trevas
Illustration de Chris Trevas

« Le Cadet Gina Moonsong, pilote de B-wing, débutante, se retrouve impliquée dans la bataille d’Endor. Alors que l’assaut contre l’Étoile de la Mort commence, son groupe est affecté à la protection de l’arrière… Jusqu’à ce que le redoutable Destroyer stellaire Devastator fasse son apparition et que les appareils de l’Alliance engagent le combat contre un ennemi invincible… » Continuer la lecture de L’Escadron Blade, de David et Mark Williams

Lecteur de SFFF et polar